Micro-crédits
Accueil 
L'association 
Actions 
Photos 
Liens 
Contact 
Les forums 
Témoignages 
Les comptes 

 

 

pi sak taxi.jpg

 

Pi Sak

Somsak Sangpen      37 ans, 2 enfants (5 ans et 6 mois)

Sak était conducteur de long-tail à Koh Phi Phi.

Replié a Krabi avec sa famille, il s’est reconverti pour l’instant en moto taxi, le moyen de transport le plus utilisé pour ceux qui ne possèdent pas de vehicule.

Il a déjà acheté sa moto il y a deux mois, mais paye un crédit avec un intérêt superieur à 15%.

La fondation à décidé de payer le solde de son crédit (33 000 bahts) ce qui lui permet d’économiser 7000 bahts de frais financiers et de lui laisser trois mois sans traites pour qu’il puisse refaire un minimum de trésorerie notamment avant la rentrée des classes de son garcon. Ensuite il remboursera un minimum de 1000 bahts par mois.

     

Des nouvelles de Sak :

(Août 2005)

 

Cet été, nous avons retrouvé Sak sur Koh Phi Phi : il n'a pas cassé ni revendu sa moto, mais avec le retour des touristes sur l'île il y travaille de nouveau comme pilote de bateau-taxi. Cette activité est plus rémunératrice que celle de moto-taxi. Si il s'avère que ça ne marche pas, il peut reprendre la moto à tout moment.

 

(Novembre 2005)

 

Sak semble désormais tiré d'affaire. Grâce à un don d'Isabelle et Pierre, il a pu racheter un "longtail" et reprendre définitevement son activité... L'argent de son micro-crédit est revenu dans les caisses de la fondation, et resservira pour aider quelqu'un d'autre.

 

Samaenn.JPG  

Samaenn Omagit

32 ans, célibataire

Sa boutique d'alimentation a été très endommagée, et son équipement emporté.

Objet du crédit : Achat de marchandise et de matériel.

Montant du crédit : max. 100 000 Bahts (~ 2 000€ )

Remboursements mensuels : 2 000 Bahts ou plus

   

Des nouvelles de Samaenn : (08/2005)

 

Samaenn ne parle pas beaucoup anglais, mais il est super souriant et débrouillard. Du coup, j'ai appris comment on disait "thé glacé" en Thaï. (tcha dam yen). En plus chez lui c'est du vrai, pas de l'ice tea ;o) . Quand vous irez à Phi Phi, ne le ratez pas, c'est peu avant le "Hippies Bar" en arrivant par la plage !

     
Naroomon.jpg  

Naroomon Boonlit

35 ans, mariée, 2 enfants

Epouse de Bangeep, l'électricien du Jungle Bar

Objet du crédit : Plantation d'hévéas (fonds pour l'achat des arbres)

Montant du crédit : max. 200 000 Bahts (~ 4 000 € )

Remboursements mensuels : 3 000 Bahts ou plus

     
Songkit.jpg  

Songkit Petgrom

28 ans, marié, sans enfant

Compagnon de Patcharee, serveuse du Grand Bleu , ils remontent uneaffaire ensemble.

Objet du crédit : grossiste pour les échopes d'alimentation sur les marchés.

Montant du crédit : max. 200 000 Bahts (~ 4 000 € )

Remboursements mensuels : 3 000 Bahts ou plus

         
     
P Noi.jpg  

Pi Noi  (Suckchat Nonghin)

32 ans, marié à Seewan, la Chef cuisinière

Sans enfant

Objet du crédit :  Elevage de porcs

Montant du crédit : max. 200 000 Bahts (~ 4 000 € )

Remboursements mensuels : 3 000 Bahts ou plus

   

Des nouvelles de Pi Noi et Si One (novembre 2005)

 

Les petits cochons de Si One et  Pi Noi sont en train de devenir gros et devraient  commencer à se faire du souci… Si One, qui a quitté l'équipe du Grand Bleu dont elle était la cuisinière "historique", est très heureuse d'avoir rejoint son mari et la ferme familiale où elle élève désormais avec lui, outre les fameux petits cochons, des oies et autres volailles (pas de grippe aviaire dans cette zone, rassurez-vous), ainsi que des poissons. Tous ces animaux sont vendus localement et les choses vont bien pour Si One et Pi Noi

 

P Yo.jpg  

Pi Yo (Kongrit Jibsangop)

31 ans, célibataire

Employé au Jungle Bar et au Last Fisherman Bar à Koh Phi Phi

Objet du crédit : ouverture d'un bar à Ao Nang

Montant du crédit : 200 000 Bahts (~ 4 000 € )

Remboursements mensuels : 3 000 Bahts ou plus

     

Les 7 dossiers de micro-crédit qui suivent sont liés. Ils correspondent à l'ouverture d'un "restaurant collectif" dans lequel sont mis en commun la salle de restaurant et les autres frais d'infrastructure : frigos, eau, gaz, etc. Chaque membre du groupe proposant à la clientèle sur son stand personnel tel ou tel type de plat, le client fait son choix et peut manger sur place divers mets provenant de différents étals...

     

Fatima.JPG

 

Fatima Woongapmat

26 ans, célibataire

Employée dans un restaurant de Koh Phi Phi (détruit).

Objet du crédit   Restaurant collectif au camp de Nong Kok

Montant : 30 000 Bahts (~ 600 € )

Remboursements mensuels : 600 Bahts ou plus

Katea.JPG

 

Katea Bawmuang

33 ans, mariée, 1 enfant

Propriétaire d'une boutique à Koh Phi Phi (détruite)

Objet du crédit  Restaurant collectif au camp de Nong Kok

Montant du crédit : 50 000 Bahts (~ 1000 € )

Remboursements mensuels : 600 Bahts ou plus

     
Rawhim.jpg  

Rawhim Chonhat

48 ans, marié, 1 enfant

Objet du crédit : Restaurant collectif au camp de Nong Kok

Montant du crédit : 30 000 Bahts (~ 600 € )

Remboursements mensuels : 1000 Bahts ou plus

     
Seema.jpg  

Seema Balem

16 ans, célibataire

Travaillait dans un des restaurants de Koh Phi Phi qui a été détruit.

Objet du crédit : Restaurant collectif au camp de Nong Kok

Montant du crédit : 10 000 Bahts (~ 600 € )

Remboursements mensuels : 600 Bahts ou plus

     
P Peau.JPG  

Pi Peau (Waroknee Weatsays)

28 ans, mariée, un fils.

Elle travaillait au Jungle bar en 2000/2001

Son mari était pilote de longtail à Koh Phi Phi. Ils n'ont plus de travail.

Objet du crédit : Restaurant collectif au camp de Nong Kok

Montant du crédit : 50 000 Bahts (~ 1 000 € )

Remboursements mensuels : 600 Bahts ou plus

     
Supaa.JPG  

Supaa Puedee

20 ans, mariée, sans enfant.

Employée de restaurant à Phi Phi, le restaurant a été détruit

Objet du crédit : Restaurant collectif au camp de Nong Kok

Montant du crédit : 25 000 Bahts (~ 500 € )

Remboursements mensuels : 600 Bahts ou plus

     
Paksur.jpg  

Paksur Nangkeng

35 ans, marié, 2 enfants

Il avait un longtail à Koh Phi Phi (bateau-taxi) qui a été détruit.

Objet du crédit : ouverture d'un magasin d'alimentation

Montant du crédit : 30 000 Bahts (~ 600 € )

Remboursements mensuels :  600 Bahts ou plus

 

La boulangerie de Patcharee

 

    

L’odeur de croissant chaud s’élève à nouveau dans la rue principale de Koh Phi Phi. La boulangerie de Patcharee et Somkiet a ouvert en juillet. 4000 € de micro-crédit, un four, un pétrin, et cette amie d’Aree, qui vit depuis plus de vingt ans sur l’île a de nouveau pu embaucher huit personnes à la fabrication et à la vente.

Elle répondait aux critères que nous nous sommes fixés : présence de longue durée sur l’île, capacité à faire fonctionner une entreprise, création d’emplois induits, viabilité du commerce. Elle a commencé à rembourser à la fin du mois d’août. Et l’argent ainsi recueilli pourra être utilisé pour aider quelqu’un d’autre.

Patcharee vous remercie.

     

La machine à croissants                      Somkiet

 

Des nouvelles de Somkiet : (novembre 2005)

"Certains jours, c'est très bien. D'autres… (geste de la main)". Globalement, il semble confiant de la reprise. La boulangerie, qui fait aussi restaurant, emploie 12 personnes. Lors de nos passages (un déjeuner et un autre petit-déjeuner), nous trouverons entre 10 et 15 personnes attablées.

 

Kitti & Ta

 

Kitti Poumwaree
42 ans

Commerçant à Phi Phi depuis dix ans. Magasin détruit par le tsunami. Ancien policier.
Avec sa compagne Ta, ils ont ouvert un restaurant de hamburgers dans la rue restée quasi intacte de Koh Phi Phi. Le micro crédit leur a servi à acheter le matériel de cuisine nécessaire, et le stock pour démarrer leur activité. Les premiers mois leur ont permis de trouver une clientèle.

Micro crédit accordé : 150000 B
Remboursement minimum : 3000 B

              

C'est comme un Burger, mais mieux :o)

 

Bang Mat

   

Wilatchai Nangkeng

44 ans, marié, 3 enfants.

Il était pilote de longtail à Koh Phi Phi. Gros travailleur.

Objet du prêt : achat d'une moto équipée en "restaurant ambulant"

Montant : 50 000 Bahts (1000 €)

Remboursements mensuels : 1 000 Bahts

 

Pi Om

       

                                    Après le tsunami           Aujourd'hui

Omtip Dangjalurn

46 ans, mère célibataire, un enfant.

Amie de longue date d'Aree

Objet du crédit : financement de la remise en état de sa boutique à Koh Phi Phi

Montant : 200 000 Bahts (4 000 €)

Remboursements mensuels : 5 000 Bahts

 

Des nouvelles de Pi Om : (novembre 2005)

Cette amie d'Aree que vous reconnaîtrez entre mille à ses cheveux bouclés, est toute contente de voir la rue à nouveau pleine de monde, même si, pour le moment, ce sont beaucoup de jeunes pas très fortunés qui défilent. Sa boutique est pimpante et nette et les souvenirs qu'elle y vend sont bien présentés et de bon goût.

Elle aussi est seule, ses deux fils de 14 et 20 ans étant à Bangkok où l'aîné travaille et où le plus jeune est scolarisé. C'est pour lui qu'elle a encore besoin d'argent…

Ce début novembre est pour elle, "comme un retour à la saison touristique d'il y a 10 ans".

Pi-Om a déjà remboursé deux mois de son crédit de 200 000 Bahts sans trop de problème. Elle doit pourtant faire face à un loyer de 20 000 Bahts par mois (la moitié de celui d'avant le tsunami, mais, pour sûr, elle ne reçoit plus aujourd'hui la même clientèle, ni en nombre, ni en pouvoir d'achat. Elle nous fait visiter son arrière-boutique où elle a aménagé une chambre en raccourcissant son magasin, car elle n'a plus les moyens de louer autre chose. Elle a dû mettre la main à la poche (50 000 Bahts) pour réaliser des cloisons. Elle nous montre aussi les murs qui ont été refaits car ils avaient été éventrés par la vague.

L'aide gouvernementale s'est limitée à "200 000 Bahts pour 4 à 5 millions de Bahts perdus dans la catastrophe"…Elle rit en nous racontant qu'il y a quelques semaines, elle a reçu une proposition d'un organisme officiel lui offrant de refaire gratuitement son électricité. Un peu tard… Elle raconte aussi les impôts qui viennent de réclamer leur "dû" parce qu'elle n'a rien payé depuis décembre !

Nous discutons encore un bon moment, et elle garde un ton enjoué et optimiste. Elle remercie vivement la fondation Aree et ceux qui, en France, lui ont permis de redémarrer. Je m'éclipse : deux touristes veulent lui acheter des sandalettes…

 

Pi Nit

 

 

Natawoot Gengton

48 ans, marié, un garçon.

C'est le propritétaire de Pier Guest House, dans la rue derrière la cuisine du Grand Bleu. Tout le rez de chaussée a été emporté par le Tsunami. C'est un élément important de la communauté, trés actif dans l'aide apportée aux autres. Il vit à phi Phi depuis plus de dix ans.

Objet du crédit : remise en état de sa "guest house" (pension pour touristes) à Koh Phi Phi

Montant : 200 000 Bahts (4 000 €)

Remboursements mensuels : 3 000 à 5 000 Bahts

 

Pi Phong

 

Siripong Paripuriana

 

51 ans, marié, 1 fils.

Objet du crédit : reconstruire sa boutique de massage

 

Montant du crédit : 200 000 bahts (4 000 €)

Remboursements mensuels : 3 000 Bahts

Des nouvelles de Pi Phong : (novembre 2005)

La boutique de Captain Phong et de sa femme (agence de voyages, accès Internet pour lui, massages pour sa femme) se trouve dans une rue latérale. Leur fils de 9 ans est scolarisé à Phuket. Pour Pi Pong, "la reprise est lente" et il attend avec impatience la pleine saison (l'hiver chez nous). Son problème aujourd'hui : trop de boutiques identiques à la sienne pour un nombre de clients potentiels encore trop faible. Il nous annonce cependant fièrement qu'il a déjà remboursé 4 mois, sans faillir.

 

Pi Tuei (Alex Tour)

Son agence de voyage, Alex Tour, est mitoyenne du restaurant le Grand Bleu. Inutile de préciser que les affaires de pi Tuey ne marchaient pas très fort depuis quelques temps ( Il a faisait partie des iliens que vous avez aidés en urgence au début de l'année)

Pour redémarrer son affaire, il a reçu un micro crédit de 50 000 Bahts ( 1000 €).

(Note du ouebmestre : à droite sur la photo, vous aurez reconnu Sak, le plus sympa des pilotes de longtail, et assurément l'un des plus compétents).

 

Andrew et Tié

Andrew, depuis des mois, encadrait des volontaires dans des plongées destinées à nettoyer les fonds marins autour de Koh Phi Phi. Depuis quelques temps, il a pu reprendre son activité avec les touristes.

La fondation lui a accordé un micro-crédit de 100 000 Bahts

 

 

 

 

 

[Accueil][L'association][Actions][Photos][Liens][Contact][Les forums][Témoignages][Les comptes]